WiFi

J’ai choisi d’effectuer ce petit article sur la technologie qu’est le Wifi car il est vrai que cette technologie est tout de même vraiment pratique, mais soulève quelques questions :

L’éternel débat

Un débat qui perdure depuis sa création en effet.
Dit-on « le » ou « la » Wifi ? S’écrit-il « Wifi », « Wi-fi » ou « WiFi » ?
Beaucoup trop de questions se posent, certains parlent du Wifi comme d’une connexion, d’autres comme un réseau et il en va de même pour l’orthographe, chacun choisit son camp. Personnellement, je dis pain au chocolat. 😉

(Initialement le terme « wifi » est le diminutif de Wireless Fidelity, comprenez « fidélité sans-fil », ne me demandez pas pourquoi. En réalité le terme « wifi » est le nom commercial donné à la norme IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers) 802.11b et 802.11g. Et c’est sûr que c’est plus facile à prononcer au quotidien !

Principe

Le Wifi est à mon sens une technologie révolutionnaire car il permet d’interconnecter des appareils sans-fil et pouvoir exécuter des actions entre ces appareils.
L’exemple le plus frappant me semble être celui de l’imprimante, et vu qu’une image vaut mille mots :

Illustration du fonctionnement du Wifi

Fonctionnement

Le Wifi fonctionne grâce aux ondes radio qu’il utilise pour communiquer avec les différents appareils. Il émet sur deux bandes de fréquences, le 2,4 GHz ainsi que le 5 GHz.

Il comprend deux mode de fonctionnement :

  • Le mode infrastructure : les appareils, via leur carte réseau, se connecte à un point d’accès qui comme son nom l’indique, leur donne accès au réseau. C’est exactement le fonctionnement de notre box internet.
  • Le mode Ad-Hoc : les appareils se connectent entre eux, ils sont en quelques sorte leur propre point d’accès. Ce mode est donc idéal pour créer un « réseau » wifi temporaire, bien que maintenant nous utilisons la fonction « Partage de connexion » sur nos smartphones.

Concrètement, le mode infrastructure est conçu pour un réseau qui dure, nécessitant des installations (et configurations plus ou moins complexes) à l’inverse du mode Ad-Hoc qui sera utilisé pour une connexion rapide mais temporaire bien moins compliquée à configurer.

Les normes

Depuis sa création, le Wifi ne cesse d’évoluer. Chaque évolution notable lui vaut le déploiement d’une norme. On en compte 5.

Les différentes normes Wifi – Source : Lynksys

Les avantages du Wifi

Concrètement le Wifi est une invention géniale, bien qu’invisible, néanmoins aujourd’hui nous aurions du mal à faire sans. En effet, il nous évite d’utiliser des câbles et nous permet donc d’être mobile avec nos appareils. Aussi, certains appareils peuvent être onéreux à l’achat mais en comparaison avec les connexions filaires, la maintenance d’un équipement Wifi reste bien inférieure !

Les désavantages du Wifi

Comme toutes les technologies, le Wifi apporte beaucoup d’avantages mais il ne faut pas en oublier les inconvénients…

Les ondes

Premièrement d’un point de vue santé, les ondes sont dans le collimateur de la population… Elles seraient responsables de la perturbation du bien être de notre corps et accusées de nous rendre potentiellement stérile si l’on y est trop exposés. (Avec le téléphone portable dans la poche de la plupart des citoyens de la population moderne je ne vous passe le détail du taux de fertilité qui va descendre en flèche…)

En soi ces technologies sans fil font parties de notre quotidien bien que l’on ne sache pas ce que nous réserve l’avenir au vu de la « jeunesse » de ces technologies.

La sécurité

Avoir du wifi c’est plus pratique, mais d’un côté sécurité c’est plus dangereux… En effet, pour assurer la sécurité des données qui y transitent et éviter d’avoir des inconnus sur son réseau, le Wifi utilise des algorithmes de chiffrements que voici :

  • WEP (Wired Equivalent Privacy)
  • WPA (Wifi Protect Access)
  • WPA2 (Wifi Protect Access 2)

Pour les plus faignants qui ne souhaitent pas entrer une clé d’accès, il existe le WPS (Wifi Protected Setup) cette technologie consistant à appuyer sur un bouton pour associer un appareil à son point d’accès sans avoir besoin de saisir de mot de passe. Cela peut s’avérer très pratique dans les faits, mais en réalité cela reste assez dangereux, car activer le WPS (hélas activé par défaut sur la plupart des box) c’est comme ouvrir la porte arrière de chez soi… La fainéantise de ne pas vouloir taper un code, à quel prix ?

Un réseau qui est uniquement filaire nécessite un accès direct pour pouvoir s’y introduire, sauf si vous piratez un appareil membre du réseau mais là c’est une autre histoire…

Sources : Wikipédia, CCM, Wifi Alliance, LeFigaroTop Santé (ondes), Linksys

Informations récoltées grâce à la veille technologique (2018)

  • La 5G devient plus rapide que le Wifi
  • Le WPA3 promet plus de sécurité
  • Failles de sécurité ondes Wifi
  • Le Lifi futur successeur du Wifi ?

Matthieu

Matthieu BRIAND, 21 ans, actuellement étudiant en 2ème année de BTS SIO option SISR (réseau).
Je cherche également une alternance en contrat de professionnalisation de 2 ans dans le cadre d'un BAC+4 Administrateur Systèmes et Réseaux.

Sommaire